L'ancien blog de Jerome@Paris !

Ciné, télé, livres, humeurs et... Paris sera toujours Paris !

14 février 2006


Message important : SI VOUS AVEZ ATTÉRI SUR CETTE PAGE, C'EST MON ANCIEN BLOG ! VOUS ALLEZ ÊTRE AUTOMATIQUEMENT REDIRIGÉ VERS PARIS-CONFIDENTIAL.COM !



MON IPOD A CRAQUÉ

"Je me baladais, en chantant la la la..."

Ben c'est ce qui m'est arrivé ce matin, comme tous matins, sauf que je me baladais pas mais j'allais au boulot. Comme énormément de franciliens et de français, en général. Mais je chantais.
Madonna. Encore et toujours. Peut-être Llorca et sa Playlist ? Ou encore le dernier Gilles Peterson ?
NON. Madonna et l'excellent Future Lovers, plage 4 de son album, Confessions on a Dancefloor (faut-il encore le présenter ?).
Je marche, je continue, hop, j'arrive à ma bouche de métro (Villiers, pour situer... mais si t'es pas pas parisien, tant pis, imagine).
Et là, patatras (j'adore ce terme à la con vieillot), mon iPod s'arrête net. Merde, encore la batterie qui déconne, me dis-je.
Alors je le rallume.
J'attends un peu que le logo de la batterie, maintenant presque vide, se remplisse de nouveau (oui, c'est un bug, cherchez pas à comprendre...), je sélectionne mon album, lance Hung-Up (qui me donne une furieuse envie de prendre la rame de métro pour un dance-floor), baisse le son dès le début (ça bouffe la batterie apparemment) pour pouvoir le ré-augmenter.
Sauf que là, mon bel appareil Apple a craqué.
Plus vite que moi et mon taf** qui m'a réellement fait chi** ces jours passés, ou encore dû à cette journée des amoureux de merde.
En une poignée de secondes, l'iPod enchaîne toutes les chansons, sans les démarrer, et une fois arrivé à la fin de l'album, revient sur la page principale de l'iPod !
Délire.
OK, c'est un bug, je reboot l'iPod (touche du milieu + "Menu" pour ceux qui savent pas). Ça redémarre.
J'y retourne. Musique > Albums > Confessions on a Dancefloor > Play. Et là, même chose.

Mon iPod sature de Madonna.
Mon iPod déteste Madonna à cause de moi.
Trop de Madonna tue Madonna.

Un autre album peut-être ? Essayons le dernier (si je peux dire...) de Alliyah. OK, il marche, nickel.
Retournons à Madonna.
Non, no way.
Et merde. Alors j'écoute Alliyah. Et c'est pas mal Alliyah me dis-je. Normal, sinon j'aurai pas acheté l'album.

Mais heureusement Olivier, en arrivant au taf, me dit qu'il lui arrivé la même chose avec un album acheté sur iTunes (ce qui est le cas de Madonna) et qu'il faut re-synchroniser l'iTunes et l'iPod.
Ouf.
Demain je pourrai ré-écouter Madonna, en ce lendemain de fête des amoureux de merde.

Yeah.

Posté par jeromeparis à 20:39 - Chroniques d'un Parisien - Permalien [#]