L'ancien blog de Jerome@Paris !

Ciné, télé, livres, humeurs et... Paris sera toujours Paris !

04 juin 2006


Message important : SI VOUS AVEZ ATTÉRI SUR CETTE PAGE, C'EST MON ANCIEN BLOG ! VOUS ALLEZ ÊTRE AUTOMATIQUEMENT REDIRIGÉ VERS PARIS-CONFIDENTIAL.COM !



DIS, T'AS PAS DE 200 000 EUROS LÀ ?

Cela faisait longtemps que je n'avais pas pondu une petite chronique parisienne, non ? Rassurez-vous, d'ici quelques jours j'aurai trois semaines de vacances et décision est prise, je ne bougerai pas de Paris (faute d'offres de voyages sur le net et timidité maladive). Mais ça aura au moins le mérite de ne pas laisser tomber ce blog !
Bon l'histoire du jour s'est passée hier soir. Je l'écris que maintenant puisqu'il a fallu que ma tête retrouve tous ses esprits après une dure soirée trop arrosée (et ceux qui étaient là et qui lisent ce post, ne rigolez pas, merci !)...

À cinq dans une belle BMW, nous allions à un anniversaire, direction Puteaux, en banlieue parisienne. Uniquement entre hommes, on s'étaient fait une petite bouffe dans la maison d'Olivier, notre hôte de pré-soirée et propriétaire de la dite-BMW. 21h30, direction le périph' Parisien qui, à cette heure-çi et grâce au week-end de trois jours annoncé (du moins, pour la moitié des Français, moi je bosse) est fluide, on s'engagea vers Puteaux, via la Défense et son quartier d'affaires. On roulait, on parlait, on était un peu à l'étroit à l'arrière et tout se passait pour le mieux quand...

Et oui "quand".

Quand la chose la plus hallucinante qui m'ait été donné de voir dans ma courte de vie de 26 années (27 ans le 6 juillet pour ceux qui auraient envie de m'inonder de cadeaux) arriva. Alors à l'arrêt au feu, une belle voiture avec quatre jeunes gens à l'intérieur arriva sur la gauche et son conducteur nous fit signe de baisser la vitre. J'en parle à Olivier, qui regarde et me dis "no problem, ouvre la vitre". Je vous avoue qu'au fond, j'étais pas rassuré...
Ils avaient l'air cool eux aussi, entre eux, bref, des jeunes comme les autres mais avec un très -TROP- belle voiture. Olivier baissa sa vitre et tous ensemble on écouta ce que ces jeunes ont à nous dire. Accrochez-vous bien :

Olivier : ouais, c'est pour quoi ?
l'inconnu (qui conduit) : ben on un deal à vous proposer.
Olivier : quoi ?
l'inconnu : on conduit en ce moment une belle voiture, intérieur cuir et jantes en aluminium (ou je sais pas, un truc comme ça, j'y connais rien aux bagnoles). Tu l'as veux ?
Olivier (mort de rire) : non, merci, sans façons !

Le feu passa au vert et on traça notre chemin.
J'ha-llu-cine ! Des jeunes nous vendaient leur bagnole, là, sur le moment ! Bien évidemment, on devina facilement que la voiture était une voiture volée et qu'ils cherchaient à la revendre. Mais le plus drôle dans cette histoire, c'est qu'Olivier, avec son air dur, une tête de beau-gosse, un crâne -presque- rasé dans une BMW a sûrement été pris par un mafioso, ou autre baron de je-ne-sais-quoi prêt à lâcher 200 000 euros direct, sur le périph', aux portes même de la Défense !

Je vous jure : j'adore Paris, cette ville, ses incroyables aventures et ses excès. Je ne cesserai jamais d'être surpris !

Posté par jeromeparis à 19:52 - Chroniques d'un Parisien - Permalien [#]